Enseignements | Comptes rendus des enseignements 2001-2013

Histoire et archéologie médiévales : espaces, habitat et société dans les pays de la Méditerranée occidentale

Étienne Hubert, directeur d’études EHESS

2004-2005 : Espaces, territoires et peuplement dans l’Occident méditerranéen au Moyen Âge

Dans le prolongement des séances des années précédentes, le séminaire a cherché à analyser, en confrontant sources écrites et documentation archéologique, les mécanismes variés de la recomposition territoriale et de la redistribution du peuplement entre l’Antiquité tardive et la « mutation féodale » des XIe et XIIe siècles. La lecture critique d’un ouvrage polémique publié récemment par Riccardo Francovich et Richard Hodges (Villa to Village. The Transformation of the Roman Countryside in Italy, c. 400-1000, Londres, Duckworth, 2003) a formé le fil directeur du séminaire. À partir de l’examen de plusieurs fouilles récentes, les deux auteurs réfutent le modèle de l’incastellamento élaboré par Pierre Toubert – à l’examen critique duquel nous avions consacré les séminaires précédents – et proposent à leur tour un nouveau modèle de la réorganisation du peuplement en Italie pendant le haut Moyen Âge, suggérant d’anticiper aux VIe et VIIe siècles la rupture majeure qui a conduit à la formation des villages perchés définissant l’organisation du peuplement dans les pays de la Méditerranée médiévale et que l’historiographie place habituellement aux Xe et XIe siècles.


Après une séance d’introduction historiographique au thème du séminaire, la lecture critique d’un dossier de documents datés du VIIe au Xe siècle, extraits du Liber Pontificalis et de grands cartulaires italiens, a permis de montrer les rapports et les limites de la documentation écrite pour la connaissance de la structure et de la distribution du peuplement rural pendant le haut Moyen Âge. C’est ensuite à la présentation et à la critique de publications archéologiques récentes qu’on s’est attaché. Plusieurs sites, qui présentent des traces d’une occupation datant du haut Moyen Âge – petits établissements ruraux isolés ou regroupements de population plus importants – ont fait l’objet d’un examen attentif : ce sont les sites de casale San Donato et du casale Taliano en Sabine, de Vacchareccia dans le Molise et, en Toscane, de plusieurs habitats de la Valdinievole, de Poggibonsi et de Montarrenti, fouillés au cours des deux dernières décennies.


L’examen de ces différents dossiers archéologiques montre en effet que les premiers indices d’un perchement de l’habitat commencent à se manifester en Italie centrale à partir des VIe et VIIe siècles, tandis que les sites de l’Antiquité tardive sont progressivement désertés. Pour autant, les regroupements d’habitat sont encore rares et leur signification mal assurée ; par ailleurs on ne saurait conclure à la disparition contemporaine de l’habitat dispersé, documenté abondamment par les sources écrites pendant le haut Moyen Âge, et bien au-delà, sous prétexte que les traces archéologiques de cette dispersion restent des plus ténues. Au IXe siècle, ou au début du Xe siècle, la plupart de ces habitats en partie groupés sur des sites perchés sont en partie détruits et/ou abandonnés, attestant ainsi une nouvelle rupture dans la distribution du peuplement. Certains d’entre eux auront été totalement désertés tandis que d’autres auront vu la formation de nouveaux habitats groupés ou de châteaux isolés entre la fin du Xe et le XIIe siècle dans un cadre seigneurial. Cette enquête, qui n’a livré encore que des résultats partiels, sera poursuivie.


Une conférence tenue par Yann Codou, maître de conférences à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, sur le thème des relations entre l’Église et l’habitat en Provence de l’Antiquité tardive au XIIe siècle, a fourni l’occasion d’une comparaison régionale utile avec le tableau dessiné pour l’Italie centrale au cours de l’année. Deux séances du séminaire ont été consacrées à des questions méthodologiques avec les interventions de Vincent Buccio, allocataire-moniteur à l’Université Lyon-II, sur le thème du paléoenvironnement, et de Nolwenn Lécuyer, maître de conférences à l’Université de Provence, sur la céramologie médiévale.


Les dernières séances du séminaire ont été consacrées comme à l’accoutumée à la présentation de travaux d’étudiants inscrits en diplôme de l’École et en Master : Anne Bouissière a exposé ses recherches en voie d’achèvement sur l’organisation du peuplement et la formation des paroisses dans le Berry pendant le haut Moyen Âge, Laurent Gubellini ses travaux en cours sur la céramique à Lille du XIIIe au XVIe siècle et Alban Horry ses études sur la céramique du XVe au début du XIXe siècle dans la région Rhône-Alpes.

Publications

  • Hôpitaux et espace urbain à Rome au Moyen Âge. In Montaubin, Pascal (éd.). Hôpitaux et maladreries au Moyen Âge : espace et environnement. Actes du colloque international d’Amiens-Beauvais (21 au 22 novembre 2002). Amiens : CAHMER, Laboratoire d’archéologie et d’histoire de l’Université de Picardie-Jules Verne, 2004. (Histoire médiévale et Archéologie ; 17), p. 113-129.
     
  • Propriété immobilière et crédit à Rome dans la seconde moitié du XIVe siècle. Quelques mécanismes. In Menant, François et Redon, Odile (dir.). Notaires et crédit dans l’Occident méditerranéen médiéval. Rome : École française de Rome, 2004. (Collection de l’École française de Rome ; 343), p. 173-184.
     
  • Le sénat romain et la conservation des monuments antiques (27 mars 1162) ; Un lignage romain et son patrimoine immobilier (11 septembre 1331) ; L’approvisionnement de la Ville : la disette et la révolte populaire de février 1353 ; Les statuts romains de 1305 et la politique communale contre les barons. In Gaulin, Jean-Louis, Jamme, Armand et Rouchon Mouilleron, Véronique (dir.). Villes d’Italie : textes et documents des XIIe, XIIIe, XIVe siècles. Lyon : Presses universitaires de Lyon, 2005. (Histoire et archéologie médiévales ; 15), p. 17-19, p. 34-37, p. 115-117 et p. 144-146.

 

2005-2006 : Espaces, territoires et peuplement dans l’Occident méditerranéen au Moyen Âge

En confrontant les sources écrites et la documentation archéologique, le séminaire a analysé les mécanismes variés de la recomposition territoriale qu’induit la redistribution du peuplement entre les Xe-XIe siècles et les crises de la fin du Moyen Âge. Le séminaire a prêté une attention égale au monde rural et aux espaces urbains, principalement dans la péninsule italienne. Le premier semestre a été consacré aux questions de méthodes, le second à la présentation et à l’analyse critique des sources.

2006-2007 : Conditions et problèmes du logement au Moyen Âge

L’actualité relative aux problèmes de logement renvoie à des situations historiques plus ou moins anciennes, toujours très vives en période d’urbanisation massive, comme ce fut le cas dans l’Occident médiéval à partir du XIe siècle : « L’émigration de la campagne à la ville entre le Xe et le XIVe siècle est un des phénomènes majeurs de la Chrétienté », écrivait Jacques Le Goff dans La Civilisation de l’Occident médiéval parue en 1964. Dans cette perspective, les recherches en cours d’Étienne Hubert sur les conditions et les problèmes de la résidence et du logement en Italie du VIIe au XIVe siècle ont fourni la matière du séminaire tenu cette année. L’arc chronologique examiné couvre une longue période de croissance démographique et économique, du VIIe-VIIIe siècle jusqu’au début du XIVe siècle, et s’achève sur une période de crise majeure au XIVe siècle.


Dans un premier temps, la lecture de quelques grands auteurs de l’histoire de la pensée économique (Quesnay, Adam Smith, Turgot, Sombart, Weber) a permis d’expliquer l’absence du bâtiment et du logement dans l’histoire économique jusqu’à ces dernières décennies, alors qu’il s’agit d’un des trois secteurs fondamentaux de l’économie des sociétés préindustrielles. On a abordé ensuite, à partir de l’examen de dossiers documentaires et de cas précis, l’étude des conditions matérielles, juridiques, économiques, sociales et politiques du logement et de l’habitat, en ville comme à la campagne, dans la péninsule italienne où le taux d’urbanisation était le plus élevé de l’Occident médiéval. Parmi les thèmes abordés cette année, on a cherché en particulier à montrer comment les structures matérielles de la construction formaient de bons indicateurs des réalités socioéconomiques, du droit de l’immobilier et du régime de la propriété : elles témoigneraient ainsi de la précarité ou, au contraire, de la fixation de l’habitat et, par conséquent, de l’intégration des populations immigrées dans les structures sociales et politiques selon les conditions d’accès au droit de cité. Cette recherche, à peine entamée, sera poursuivie et approfondie l’an prochain. Étienne Hubert a présenté ce dossier sur les rapports entre l’urbanisation, l’immigration et la citoyenneté dans les villes communales italiennes du XIIe au XIVe siècle au colloque international tenu à Pistoia du 11 au 14 mai sur le thème de la construction de la ville communale italienne, ainsi qu’à la semaine d’études médiévales du Centre d’études supérieures de civilisation médiévale tenue à Poitiers du 25 juin au 6 juillet. Selon l’habitude les étudiants ont présenté leurs recherches en cours lors de la dernière séance du séminaire.

Publication

  • Les bains à Rome et dans le Latium au Moyen Âge. Textes et archéologie. In Guérin-Beauvois, Marie et Martin, Jean-Marie (dir.). Bains curatifs et bains hygiéniques en Italie de l’Antiquité au Moyen Âge. Rome : École française de Rome, 2007. (Collection de l’École française de Rome ; 383), p. 127-142.

Ehess
CNRS

flux rss  Actualités

La culture matérielle : un objet en question

Colloque international organisé par le CRAHAM (Université de Caen/CNRS), le CRH (EHESS/CNRS), le LAMOP (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), l’Université Paris 8 et l’Institut universitaire de France.

Lire la suite

Les couleurs de l'amour

Conférence donnée par Michel Pastoureau, historien (Directeur d'études à l'EPHE), dans le cadre de l'exposition « L'amour au Moyen Âge » (Tour Jean sans Peur).

Lire la suite

L'Église fut-elle vraiment l'ennemie de l'amour charnel ?

Conférence donnée par Jacques Berlioz, historien (GAHOM-CRH), dans le cadre de l'exposition « L'amour au Moyen Âge » (Tour Jean sans Peur).

Lire la suite

EHESS-CRH

GAM

54, boulevard Raspail
75006 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 23 67
Fax : +33(0)1 49 54 23 99